ARTISAN : Accroître la Résilience des Territoires au changement climatique par l’Incitation aux Solutions d’adaptation Fondées sur la Nature

Les Solutions Fondées sur la Nature (SFN) sont définies par l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature comme : “les actions visant à protéger, gérer de manière durable et restaurer des écosystèmes naturels ou modifiés pour relever directement les défis de société de manière efficace et adaptative, tout en assurant le bien-être humain et en produisant des bénéfices pour la biodiversité”.

Sur la base de ce principe, le projet intégré LIFE intégré ARTISAN se propose de contribuer à la mise en œuvre du plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC) en cohérence avec les objectifs de long terme de l’Accord de Paris, de la stratégie de l’Union européenne pour l’adaptation au changement climatique et de la stratégie nationale pour la biodiversité. ARTISAN a pour objectif de faciliter la mise en œuvre du PNACC par l’incitation renforcée à la mise en œuvre de SFN en France. D’une durée de 8 ans (2020 – 2027) et doté d’un budget de 16,7 M€, le projet est coordonné par l’Agence française pour la biodiversité (AFB, https://www.afbiodiversite.fr/index.php/actualites/lancement-du-projet-life-integre-artisan) et réuni un consortium de 28 partenaires publics et privés.

Cet objectif ambitieux de démocratisation des SFN pose un défi institutionnel et technique car de nombreux freins subsistent à leur mise en œuvre. Le projet ARTISAN vise ainsi à pallier rapidement ces insuffisances par la mise en œuvre d’actions concrètes aussi bien à l’échelle nationale, régionale que locale

Pour se faire, il prévoit de démontrer que les SFN peuvent répondre à une diversité de contextes climatiques, écologiques et institutionnels à travers le suivi de 10 sites pilotes en France métropolitaine et ultramarine. Il s’agit par exemple de lutter contre le phénomène d’ilot de chaleur urbain dans la Métropole du Grand Lyon par la désimperméabilisation de l’espace public, de limiter l’impact des épisodes cycloniques sur le littoral urbanisé en outre-mer en favorisant la restauration de la mangrove, ou de limiter l’impact du renforcement du stress hydrique agricole en période d’étiage par la restauration hydromorphologique de zones humides sur le bassin versant du Néal. ARTISAN créera un cadre propice à la mise en œuvre des SFN en améliorant les connaissances scientifiques et techniques à leur égard, puis en développant et diffusant des outils pertinents pour les porteurs de projets (pour la conception, le dimensionnement, la mise en œuvre et l’évaluation des performances éco-systémiques des SFN). Treize plateformes régionales assureront un appui technique aux porteurs de projets locaux et apporteront leur expertise dans les instances de planification territoriale.

C’est dans la continuité des projets Blue Green Dream et EVNATURB en lien avec l’évaluation des services éco-systémiques prodigués par la nature en ville que le laboratoire HM&Co de l’ENPC participe au projet ARTISAN. Fort d’une approche pluridisciplinaire, multi-physique, et multi-échelle, il contribue à l’enrichissement des connaissances scientifiques relatives aux SFN, au développement d’outils opérationnels d’évaluation de leurs performances, ainsi qu’à leur transmission et partage via la mise en oeuvre de formations appropriées. HM&Co sera plus particulièrement impliqué dans les actions suivantes :

Action A1 : Rapport de situation sur les obstacles et leviers en lien avec la mise en œuvre des solutions d’adaptation basées sur la nature. Cette action établira un diagnostique partagé par les différents acteurs concernés sur les contraintes actuelles rendant difficile cette mise en œuvre, ainsi que sur les besoins nécessaires pour améliorer cette situation. Elle permettra aussi de faire le point sur les formations et ressources existantes en lien avec les SFN.

Action A2 : Rapport sur les besoins en matière de renforcement des connaissances afin de mieux intégrer les SFN. Cette action dressera un état des lieux scientifique et technique des connaissances actuelles et de leurs limites. Elle permettra de structurer puis de cartographier les différents acteurs (académiques, institutionnels, opérationnels) concernés. Enfin, elle débouchera sur une priorisation des besoins en termes de recherches futures.

Action C2B : Etudes transversales : observation / analyse des obstacles et leviers dans les sites pilotes. Cette action s’intéresse au suivi expérimental des sites pilotes, à la collecte et l’analyse des données, ainsi qu’à l’analyse critique des indicateurs sélectionnés et de leur capacité à mesurer les impacts souhaités à travers les échelles.

Action C3 : Capitalisation, adaptation et production de ressources pour accompagner les porteurs de projets. Il s’agira ici de participer au développement de ressources (méthodes, outils d’aide à la décision) qui puisse faciliter le choix et le dimensionnement de SFN en milieu urbain. Les enjeux de gestion des eaux pluviales et d’atténuation des îlots de chaleur seront particulièrement étudiés.

Action C4 : Formations initiales et formations continues. Cette action a pour objectif de sensibiliser, valoriser et diffuser le savoir acquis au cours du projet. Pour se faire il s’agira de développer des formations initiales et continues pluridisciplinaires (ingénierie, écologie, climat, urbanisme, socio-économie, politiques publiques…) et adaptées à divers niveaux d’étude (de Bac+2 à Bac+5).

Action D4 : Suivi et évaluation du programme de démonstration ARTISAN. Il s’agira ici d’apporter une expertise pour définir sur chaque site pilote un jeu d’indicateurs pertinent en regard des enjeux locaux et des impacts souhaités pour les SFN mises en œuvre. Ces indicateurs pourront être relatifs aux services éco-systémiques rendus, mais aussi à des enjeux d’ordre socio-économique.

Action E3 : Encourager l’intégration des solutions basées sur la nature dans les politiques européennes d’adaptation au changement climatique. Cette action de dissémination permettra d’une part de diffuser les résultats et retours d’expérience lors de grandes conférences scientifiques internationales (EGU, AGU, IWA) et d’organiser un atelier international sur la promotion des outils de formation et d’évaluation des SFN.

 

Post has no taxonomies